Déc 09

Zoom sur : nos équipes SAMU Mont Blanc Hélicoptères

Parce que Mont Blanc hélicoptères ce n’est pas que le survol de nos montagnes, mais également de nombreuses vies sauvées grâce à nos équipes SAMU.

Fondée en 2001, MBH SAMU est une filiale de Mont Blanc Hélicoptères – HBG France.

La plupart de nos bases sont ouvertes toute l’année, 365 jours par an, pour répondre aux demandes d’urgences.

samu 80 helicoptere mont blanc helicoptere
samu helicoptere mont blanc helicoptere
samu helicoptere mont blanc helicoptere

Le SAMU MBH en quelques chiffres…

Nos 7 bases SAMU en 2019 :

Hôpital de Créteil
Ile-de-France

Hôpital de Mulhouse
Haut-Rhin

Hôpital de Nancy
Meurthe et Moselle

Hôpital de Reims
Marne

Hôpital d’Amiens
Somme

Hôpital de Laon
Aisne

Hôpital de Cayenne
Guyane

SAMU mont blanc helicopteres infographie
Nouveau marché samu pour l'année 2020

Nous avons récemment remporté l’appel d’offre du SAMU de Bourgogne, qui représente l’ouverture de 5 nouvelles bases :

Nevers – Besançon – Chalon sur Saône – Dijon – Auxerre

Les interventions les plus marquantes de l’année

SAMU 80 d’Amiens

Le SAMU 80 d’Amiens a réalisé 1188 missions cette année dont 659 transferts inter-hospitaliers et 329 vols primaires (prise en charge des victimes sur les lieux de l’accident).

Parmi ces missions primaires, 56 ont été réalisées de nuit, en coordination directe avec les sapeurs pompiers pour la sécurisation et le balisage de l’aire d’accueil

samu 80 helicoptere mont blanc helicoptere
hélicoptère samu mont blanc helicoptere

SAMU 02 Laon

Le SAMU 02 assure les vols en situation d’urgence de l’hôpital de Laon. Nos équipes sur place ont réalisés en 2019 près de 497 missions, dont 149 vols primaires avec prise en charge des victimes sur les lieux.

C’est au total 507 heures de vol qui ont réalisés cette année dans des situations d’urgence.

Notre base de Laon est opérationnelle 7 jours / 7, de 8h à 20h. Elle est ouverte 365 jours par an.

Témoignage de William, pilote SAMU sur notre base d’Amiens

Quel est ton parcours ?

« Mon parcours est commun à la majorité des pilotes qui exercent en SAMU en France.
J’ai effectué une première partie de carrière en tant que pilote militaire dans l’aviation légère de l’armée de terre. Au cours de ces années j’ai servi sur plusieurs bases et effectué plusieurs séjours opérationnels à l’étranger. J’ai volé sur différents types d’appareils, monomoteur et bimoteur.
Après 28 ans de service dans les armées, j’ai rejoint en 2012 la société MBH pour occuper un poste de pilote SAMU. »

 

Pourquoi avoir choisi de travailler sur une base SAMU spécifiquement ?

« Le choix de servir sur une base SAMU était pour moi depuis bien des années la suite logique. En effet, je souhaitais continuer à vivre de ma passion pour l’aéronautique et les hélicoptères. Mais j’espérais également mettre à la disposition des victimes mon savoir faire technique acquis tout au long de mon parcours militaire, qui par chance, avait été riche en expériences opérationnelles. C’était pour moi une façon de renvoyer l’ascenseur !
J’aime également avoir une certaine autonomie et travailler au sein d’une petite cellule. Le fait d’être affecté sur une base SAMU comble parfaitement ce besoin et ce désir.
En définitive, travailler sur une base SAMU aujourd’hui reste pour moi un moyen de continuer à servir mes compatriotes. »

 

Que préfères-tu dans ce métier ?

« L’imprévu et l’absence de routine, car peu de jours se ressemblent. Egalement la responsabilité qui nous incombe lorsque l’on doit prendre rapidement une décision pouvant avoir une incidence sur la réalisation de la mission et donc, le temps de prise en charge du patient. J’aime l’autonomie et la part d’initiative qu’un responsable de base peut avoir dans notre compagnie.
Le travail en équipe et les missions de nuit font aussi partie de ce que je préfère dans mon métier. Pour finir, la satisfaction de contribuer, même modestement, à une action collective positive, qui a du sens. »

Ce site utilise des Cookies pour une meilleure expérience utilisateur et obtenir des statistiques.